post

affiche de la journée mondiale sans tabac 2017 (pdf – 2,85 Mo)

Chaque 31 mai, la Journée mondiale sans tabac rappelle les dangers, y compris mortels, du tabac sur la santé. L’École contribue à la lutte contre le tabagisme en informant et en responsabilisant les élèves. Cette journée a été instituée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 1987.

Le thème pour la Journée mondiale sans tabac 2017 est le suivant : «Le tabac – une menace pour le développement».

Quelques faits sur le tabagisme

  • Le tabagisme provoque près de 6 millions de décès annuels dans le monde, chiffre qui est appelé à augmenter et pourrait atteindre plus de 8 millions de décès chaque année d’ici à 2030 sans une intensification de l’action. Le tabagisme est une menace pour tous, indépendamment du sexe, de l’âge, de la race, de la culture et de l’éducation. Il entraîne des souffrances, la maladie et la mort, appauvrit les familles et affaiblit les économies nationales.
  • Les coûts du tabagisme pour les économies nationales sont considérables en raison des coûts accrus des soins de santé et de la baisse de la productivité. Le tabagisme aggrave les inégalités en santé et la pauvreté, car les personnes les plus pauvres consacrent moins de ressources aux besoins essentiels tels que les denrées alimentaires, l’éducation et les soins de santé. Quelque 80% des décès prématurés dus au tabagisme surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire qui ont plus de difficultés à atteindre les objectifs de développement.
  • La culture du tabac nécessite de grandes quantités de pesticides et d’engrais qui peuvent être toxiques et polluer les sources d’approvisionnement en eau. Chaque année, la culture du tabac utilise 4,3 millions d’hectares de terres, ce qui entraîne une déforestation à l’échelle mondiale située entre 2% et 4%. Par ailleurs, la fabrication des produits du tabac produit 2 millions de tonnes de déchets solides.

L’arrêt du tabac redonne bonne haleine (mais pas que)

Qu’est-ce que je gagne à arrêter ?

Cette année, la Ligue contre le cancer a décidé de réveiller les consciences et motiver les fumeurs à arrêter de fumer grâce à une campagne de prévention inédite, colorée et dynamique mettant en avant les bénéfices de l’arrêt du tabac : envie de retrouver le goût, l’odorat et l’haleine fraîche ? de baisser les dépenses ? de stimuler la fertilité ? et surtout de réduire le risque d’avoir un cancer ?

La campagne mettra en scène 6 motivations différentes à travers 6 visuels pour parler au plus grand nombre. Les plus jeunes, par exemple, seront davantage motivés par la réduction de leurs dépenses et par l’haleine, les fumeurs de plus de 30 ans seront sensibles aux arguments de l’effet du tabac sur la fertilité, sur le souffle, sur le goût ou sur leurs poumons.

Arrêter en groupe

Cette journée mondiale est aussi l’occasion pour la Ligue contre le cancer de lancer une expérimentation de groupes d’entraide pour l’arrêt du tabac, une démarche complémentaire aux méthodes classiques d’aide à l’arrêt du tabac.

Quel rôle pour l’école ?

De son côté le Ministère de l’éducation nationale profite de cette journée pour rappeler son rôle dans la lutte contre le tabagisme. 

L’école est un relais décisif, qui remplit plusieurs missions :

  • informer les élèves sur les dangers du tabac
  • susciter et maintenir leur prise de conscience
  • les responsabiliser, tant individuellement que collectivement

La Journée mondiale sans tabac est l’occasion de rappeler les actions menées dans les collèges et les lycées :

  • information sur la législation et sur les effets du tabac
  • développement des compétences psychosociales des élèves, pour accompagner de leur réflexion sur leur santé et développer leur esprit critique

La prévention prend appui sur les enseignements et s’intègre dans une stratégie globale d’éducation à la santé, définie par le comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté de chaque établissement scolaire.


sources :

imprimer