post

Début novembre, l’INCa a lancé une nouvelle édition de sa campagne de prévention autour du cancer colorectal avec le message suivant : « le cancer colorectal, le dépister à temps peut vous sauver la vie ». Elle concentre son message sur le caractère meurtrier de ce cancer, qui se développe souvent sans symptôme et reste méconnu. La campagne rappelle que détecté tôt, un cancer se guérit dans 9 cas sur 10. 

Le risque de cancer augmente avec l’âge : en effet 95 % des cancers colorectaux se révèlent après 50 ans. 

C’est pourquoi 17 millions de femmes et d’hommes, âgés de 50 à 74 ans, sont invités tous  les 2 ans à parler du dépistage du cancer colorectal avec leur médecin. Celui-ci vérifie si son patient ne présente pas de risque particulier nécessitant un suivi adapté, puis lui remet le test de dépistage à faire chez soi. Le dépistage permet en effet de détecter un éventuel cancer colorectal à un stade précoce : les traitements pour le soigner seront alors moins lourds, les chances de guérison meilleures et les éventuelles séquelles moins invalidantes. Grâce au dépistage, il est aussi possible de repérer un polype et de le retirer avant qu’il n’évolue en cancer.

Détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10.


Source : INCa

imprimer