post

L’offre des anticancéreux a été récemment bouleversée par l’arrivée sur le marché de nouveaux médicaments dits d’immunothérapie spécifique et, plus particulièrement, par l’arrivée des inhibiteurs de points de contrôle de l’immunité. Ces médicaments sont associés à de nombreux enjeux, notamment en termes de recherche et d’identification des patients répondeurs, de compréhension de leurs toxicités, mais aussi en termes de bon usage, d’organisation des soins, du circuit du médicament et de maîtrise des dépenses de santé.

L’INCa vient donc de publier un rapport annuel thématique dédié aux immunothérapies spécifiques et, plus particulièrement aux médicaments suivants :

  • les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire : anti-PD-1, anti-PD-L1, anti-CTLA-4 ;
  • les cellules CAR-T.

En même temps que ce rapport de 176 pages, l’INCa diffuse également une synthèse de 16 pages sur le sujet.

Le rapport

(pdf – 2,82 Mo)
La synthèse

(pdf – 1,10 Mo)

Source : INCa

imprimer