post

Après un numéro entièrement consacré aux cancers et à leurs causes, le Bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France de cette semaine est consacré à “la santé reproductive et les perturbateurs endocriniens”. Ce bulletin laisse donc une nouvelle fois une large place au cancer.

En voici le sommaire complet :

  • Impact sanitaire des perturbateurs endocriniens : intégrer les connaissances en vue d’agir pour réduire l’exposition humaine
  • L’incidence de la puberté précoce centrale idiopathique en France révèle une hétérogénéité géographique importante
  • Chlordécone : un perturbateur endocrinien emblématique affectant les Antilles françaises
  • Analyse combinée des quatre indicateurs du syndrome de dysgénésie testiculaire en France, dans le contexte de l’exposition aux perturbateurs endocriniens : cryptorchidies, hypospadias, cancer du testicule et qualité du sperme
  • Évaluation de l’impact sur la santé reproductive masculine et des coûts associés de deux phtalates : le DEHP et le DINP
  • Le centre Artemis, plateforme d’évaluation et de prévention de la santé environnementale dédiée à la reproduction, Bordeaux. Bilan de la première année d’activité 2016-2017

lien externe Accéder au Bulletin épidémiologique hebdomadaire n°22-23 du 3 juillet 2018

imprimer