post

La HAS a sorti le 17 octobre dernier un guide pour faciliter la prescription de l’activité physique et sportive à tous les patients par les médecins.

L’INCa a participé à l’élaboration de ce guide et rappelle l’intérêt d’une pratique d’activité physique et sportive pour les patients atteints de cancer. Dès le diagnostic, il est important de lutter contre la sédentarité et de promouvoir l’engagement des patients dans un mode de vie actif adapté à leur état de santé.

Les effets bénéfiques de l’activité physique concernent :

  • la prévention ou la correction d’un déconditionnement physique ;
  • un maintien et/ou une normalisation de la composition corporelle ;
  • une réduction de la fatigue liée aux cancers et une amélioration globale de la qualité de vie ;
  • une amélioration de la tolérance des traitements et de leurs effets à moyen et long terme ;
  • un allongement de l’espérance de vie et une réduction du risque de récidive.

Plus l’activité physique est initiée (ou préservée) tôt dans le parcours de soins, plus ses effets seront bénéfiques sur le patient. C’est également vrai si elle est maintenue dans la durée.

Pour télécharger le guide de la HAS :

(pdf – 1,46 Mo)

Pour en savoir plus, la HAS publie un dossier complet “Prescription d’activité physique : des bienfaits pour tous !”.


Source : HAS

imprimer