post

Chaque année en France près de 400 000 personnes sont touchées par un cancer et plus de 157 000 en décèdent. Un tiers des Français reste persuadé qu’il n’y a aucun moyen pour éviter la maladie. Or, la dernière étude menée par l’Institut national du cancer et le Centre international de recherche contre le Cancer (CIRC), publiée en juin 2018, confirme que chacun d’entre nous peut agir sur son risque de cancer grâce à des changements de comportements et habitudes de vie.

Dans la campagne d’information diffusée dès aujourd’hui dans les médias, l’INCa, en lien avec le ministère des Solidarités et de la Santé, rappelle que nous ne sommes pas impuissants face au cancer et revient sur les actions simples que chacun d’entre nous peut mettre en œuvre pour prévenir 40 % des cancers.

Dans le communiqué de presse pour annoncer le lancement de cette nouvelle campagne d’information, l’INCa revient notamment sur la perception du cancer qu’en ont les français. En voici quelques extraits :

  • Parmi les 3 maladies les plus dangereuses, le cancer est cité dans 96% contre 40,5% pour le VIH-SIDA et 31,5% pour les maladies cardiovasculaires ;
  • Un tiers des personnes interrogées pensent qu’on ne peut rien faire pour éviter un cancer alors qu’un changements de comportements et habitudes de vie pourraient permettre d’en prévenir 40% ;
  • Le tabac, responsable de 45000 décès par an, est le premier facteur de risque évitable des cancers. La durée du tabagisme est plus délétère que la quantité consommée ;
  • L’alcool, avec près de 16000 décès, est le deuxième facteur de risque évitable. Si les français connaissent le rôle du tabagisme dans la survenue des cancers, celui de l’alcool est plus méconnu ;
  • L’alimentation déséquilibrée et le surpoids sont bien perçus comme des facteurs de risque dans la survenue d’un cancer.

Il existe un décalage entre les perceptions de risque de cancers pouvant renforcer un sentiment d’impuissance face à la maladie. Pourtant, chaque concitoyen peut prévenir son risque de cancer en modifiant certains comportements et habitudes de vie. C’est justement dans ce cadre que l’INCa poursuit ses actions de communication autour d’un message fort : prévenir 40% des cancers.

3 spots en télévision et en ligne :

Dans le cadre du lancement de cette campagne, Thierry Breton, le Direction général de l’INCa était l’invité du Magazine de la santé sur France 5 le mardi 5 mars :


Source : INCa

imprimer