post

Avec 360 000 nouveaux cas diagnostiqués et 92 000 décès chaque année en Europe, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Les campagnes de dépistage actuelles visent toutes les femmes avec un seul critère de sélection : l’âge. Mais elles comportent un certain nombre d’écueils : faux positifs sur les mammographies, risque de sur-diagnostic, voire de sur-traitement ou au contraire, chez certaines femmes, risque de développer un cancer de l’intervalle dépisté trop tard.

MyPeBS (My Personal Breast Screening) est la première étude clinique européenne randomisée, menée à l’échelle européenne, qui vise à évaluer les bénéfices d’un dépistage dont la fréquence sera adaptée au risque individuel de cancer du sein de chaque femme. Pour réaliser cette étude, MyPeBS va recruter 20 000 femmes âgées de 40 à 70 ans en France (et 65 000 autres en Israël, en Italie et au Royaume-Uni).


Pour participer et en savoir plus sur l’étude : MyPeBS

imprimer