post

Publication de l’instruction relative à l’évolution des missions des réseaux régionaux de cancérologie

Mise à jour du 21 janvier 2020

L’instruction a été publiée au Bulletin officiel du Ministère des solidarités et de la santé daté du 15 janvier.

Article original du 6 janvier 2020 :

Conformément aux objectifs du plan cancer, et afin de mieux prendre en compte l’évolution du paysage et des thérapeutiques en cancérologie, les missions des réseaux régionaux de cancérologie (RRC) évoluent.

L’instruction n°DGOS/R3/INCA/2019/248 du 02 décembre 2019 relative à l’évolution des missions des réseaux régionaux de cancérologie a pour objectif opérationnel de permettre de mieux connaitre l’appui que peuvent représenter les réseaux dans la politique régionale et d’indiquer, au regard des principaux chantiers, leur apport concret.

Le référentiel de missions des RRC, mis à jour par l’INCa, figure en annexe de la présente instruction, et répertorie de façon exhaustive le champ et le cadre de réalisation des missions des RRC en cancérologie.

Les missions des RRC sont organisées selon 4 axes :

  • Contribuer à la coordination de l’organisation régionale de la cancérologie et à sa lisibilité , 
  • Promouvoir la qualité et la sécurité des traitements des patients atteints de cancers,
  • Développer l’expertise et l’expérimentation de projets communs innovants et accompagner les évolutions de l’offre de soins, 
  • Contribuer à l’information et à la formation des acteurs, des patients et de leurs proches sur le parcours de santé en cancérologie.

L’instruction :

(pdf – 209 Ko)

post

Journée d’oncologie en pédiatrie : l’oncogénétique en 2020

Le 27 janvier 2020 se tiendra la 41e journée d’oncologie pédiatrique.

Le thème de cette année :

L’ONCOGÉNÉTIQUE EN 2020 :
à la frontière entre soin et recherche en pédiatrie

Objectifs de la formation

– Connaitre les critères qui doivent conduire à évoquer l’existence d’un syndrome de prédisposition génétique aux cancers de l’enfant
– Connaitre les outils utilisés en 2020 pour identifier une anomalie génétique prédisposante
– Connaitre les syndromes de prédisposition nécessitant une adaptation du traitement du cancer
– Connaitre les recommandations actuelles pour le suivi des patients porteurs d’anomalies des gènes de prédisposition au cancer
– Réfléchir autour des enjeux psychologiques et éthiques soulevés par la mise en évidence d’anomalies génétiques prédisposantes associées aux tumeurs de l’enfant

Public concerné

– Pédiatres
– Oncologues et hématologues pédiatres
– Généticiens et onco-généticiens
– Radiothérapeutes et chirurgiens prenant en charge des tumeurs de l’enfant et l’adolescent
– Conseiller(ère)s en génétique
– Pathologistes, biologistes
– Infirmières, puéricultrices, psychologues et autres personnels soignants
– Parents et patients

Le programme complet :

(pdf – 31.8 Ko)

L’affiche :

(pdf – 753 Ko)


Pour en savoir plus et s’inscrire : Gustave Roussy

post

KIDS FIGHT CANCER : Un appel à projet européen pour la recherche en oncologie pédiatrique

Un appel à projets européens destiné à accélérer la recherche sur les cancers pédiatriques vient d’être lancé. Les deux axes de recherche proposés sont : les essais cliniques en phase précoce et la recherche translationnelle.

Jusque début avril, les chercheurs européens pourront déposer leurs dossiers sur une plateforme en ligne dédiée. Les projets seront ensuite analysés et noté par l’European Science Foundation.

post

L’INCa officiellement chargé de proposer une stratégie décennale contre le cancer

Le Journal officiel a publié un arrêté modifiant la convention constitutive de l’INCa lui permettant ainsi officiellement de proposer “en coordination avec les organismes de recherche, les opérateurs publics et privés en cancérologie, les professionnels de santé, les usagers du système de santé et autres personnes concernées“, une stratégie décennale de lutte contre le cancer conformément à la loi du 8 mars 2019 lui en donnant la mission.

Pour consulter l’arrêté : Journal officiel

 

post

Identifiant national de santé : le référentiel publié !

C’est dans le journal officiel daté du 28 décembre que l’arrêté approuvant le référentiel relatif à l’Identifiant National de Santé (INS) est paru.

Ce référentiel décrit les conditions et modalités de mise en œuvre de l’obligation de référencement des données de santé avec l’INS dans les systèmes d’information de santé. 

Le référentiel « Identifiant national de santé » :

(pdf – 14 Mo)

post

Personne compétente en radioprotection : la formation arrêtée

Dans son Arrêté du 18 décembre 2019, le journal officiel vient de préciser les “modalités de formation de la personne compétente en radioprotection et de certification des organismes de formation et des organismes compétents en radioprotection” pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2020.

Le texte précise notamment :

  • le contenu et la durée de la formation
  • la qualification, la compétence et l’expérience formateurs
  • les modalités de contrôle des connaissances
  • les conditions de délivrance et de renouvellement ainsi que la durée de validité du certificat de formation

Pour en savoir plus : Journal officiel

post

Formations AP-HP 2020

Le CFC MPPPH de l’AP-HP (Centre de Formation Continue : Management et Pratiques Professionnelles pour le Personnel Hospitalier) reconduit sa formation “Plan cancer – Consultation paramédicale de suivi d’annonce – niveau 1”.

2 sessions sont programmées :

  • Les 28 janvier et 27 février ;
  • Les 11 septembre et 7 octobre.

Pour télécharger le programme :


(pdf – 475 Ko)

post

L’INCa publie son 13e rapport scientifique

Mise à jour du 24 décembre 2019 : le rapport scientifique de l’INCa vient d’être publié en français.


(pdf – 1Mo)


L’Institut national du cancer publie son 13e rapport scientifique (en anglais) et les recommandations émises par son Conseil scientifique international.

Le rapport scientifique de l’Institut vise à valoriser les actions mises en œuvre en faveur de la recherche sur les cancers. Ce rapport constitue le principal outil permettant aux membres du Conseil scientifique international de passer en revue les actions entreprises pour conseiller et guider l’Institut dans l’élaboration de ses programmes et ses initiatives. Il décrit notamment les efforts réalisés en 2018 pour réaffirmer le soutien apporté à la recherche fondamentale, translationnelle, clinique et en sciences humaines et sociales, épidémiologie et santé publique.

Ce document se compose de trois parties :

  • le Conseil scientifique international de l’Institut ;
  • une synthèse des actions et des programmes menés dans le domaine de la recherche en cancérologie en 2018 par l’Institut et ses partenaires ;
  • les axes stratégiques proposés par l’Institut, en conformité avec le 3e Plan cancer et les précédentes recommandations émises par le Conseil scientifique international.

Le Conseil scientifique international s’est réuni le 16 septembre 2019. Les discussions ont principalement porté sur le plan d’élaboration et le contenu de la nouvelle Stratégie décennale de lutte contre les cancers.

Les thèmes majeurs de cette stratégie ont été approuvés : améliorer la prévention des cancers, améliorer la qualité de vie des patients atteints et cibler certains types de cancers dont les taux de survie sont les plus faibles. De plus, le Conseil scientifique recommande de considérer également la recherche et la réduction des inégalités à tous les temps de la lutte contre le cancer.

Dans ce cadre, le Conseil préconise d’élargir et d’accélérer l’impact des actions de recherche sur les cancers menées par l’Institut, notamment :

  • en prenant le leadership dans la création, la consolidation et l’optimisation des ressources de bases de données nationales, notamment en tirant parti des investissements passés pour regrouper les projets et les infrastructures répondant aux questions communes, afin de créer des économies d’échelle et d’améliorer les opportunités de recherche ;
  • en maintenant ses programmes d’excellence ;
  • en définissant des objectifs, échéanciers et indicateurs de réussite clairs pour orienter les décisions sur la mise en place de nouveaux programmes stratégiques.

Il souligne par ailleurs que cette nouvelle stratégie nécessitera, pour tenir les objectifs fixés, une augmentation substantielle des investissements publics dans le budget de l’Institut.

Le rapport scientifique
(en anglais)

(pdf – 4,51 Mo)

Les recommandations du rapport scientifique
(en français)

(pdf – 110 Ko)

Source : INCa