Définition

Les soins palliatifs sont des “soins actifs délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d’une maladie grave, évolutive ou terminale. L’objectif des soins palliatifs est de soulager les douleurs physiques et les autres symptômes, mais aussi de prendre en compte la souffrance psychique, sociale et spirituelle.”
“Les soins palliatifs et l’accompagnement sont interdisciplinaires. Ils s’adressent au malade en tant que personne, à sa famille et à ses proches, à domicile ou en institution. La formation et le soutien des soignants et des bénévoles font partie de cette démarche. “ (SFAP).
Les soins palliatifs sont accessibles à tous, à tout âge et pris en charge par l’assurance maladie.

Guide régional

A l’initiative du Fonds pour les Soins Palliatifs, le guide régional recense les structures de soins palliatifs franciliennes (unités de soins palliatifs, équipes mobiles, réseaux, services d’hospitalisation à domicile) et les associations (équipe régionale ressources soins palliatifs pédiatriques, accompagnement bénévole, aides pour les accompagnants, autres associations…) en mettant à disposition leurs coordonnées.


(pdf – 8,34 Mo)

Outils d’aide à la décision

Des sociétés savantes ont développé plusieurs outils d’aide à la décision d’une démarche onco-palliative :

Pallia 10

Outil conçu pour aider à mieux repérer le moment où le recours à une équipe spécialisée de soins palliatifs devient nécessaire (10 questions où au‐delà de 3 réponses positives, le recours à une équipe spécialisée en soins palliatifs doit être envisagé).

(pdf – 124 Ko)

Pallia 10 Géronto

Outil Pallia 10 adapté aux patients de plus de 75 ans.

(pdf – 793 Ko)

SPICT-FR

Outil d’aide à l’identification des personnes dont l’état de santé risque de s’aggraver, ou risquant de décéder, via des indicateurs généraux et cliniques de l’aggravation de l’état (perte de poids, dyspnée, etc.).

(pdf – 193 Ko)

Soins palliatifs et PRS 2

Les soins palliatifs est l’une des thématiques de santé inscrites dans le PRS 2018-2022 Île-de-France :

“Focus sur les soins palliatifs
Depuis la nouvelle loi de santé publique de janvier 2016, loi de modernisation de notre système de santé, les dispositifs en soins palliatifs (reconnaissances contractuelles) ne font plus l’objet d’implantations opposables pour les unités de soins palliatifs (USP) et les équipes mobiles de soins palliatifs (EMSP). Depuis la suppression de la notion de mission de service public (MSP), les soins palliatifs ne figurent donc plus en tant que tels dans le SRS.

L’ARS Île-de-France continue cependant à renforcer le dispositif des soins palliatifs. Comme demandé dans le dernier plan national (2015-2018) pour le développement des soins palliatifs et l’accompagnement en fin de vie, une coordination régionale des soins palliatifs a été installée et pour ce faire une convention de partenariat a été signée avec la CORPALIF (coordination régionale des soins palliatifs). Le champ des soins palliatifs va continuer à être développé pour que plus de patients atteints de pathologies en stade avancé soient pris en charge.

Ainsi :

  • les organisations territoriales des professionnels de soins palliatifs veilleront à couvrir les EHPAD ;
  • l’anticipation de la mise en place de la démarche palliative va être renforcée notamment en cancérologie par la tenue de RCP onco-palliatives ;
  • pour permettre une prise en charge concertée entre professionnels de santé, une astreinte H24 de soins palliatifs tenue par des médecins experts en soins palliatifs devra être déployée ;
  • la Corpalif en lien avec l’ARS devra veiller à garantir des organisations permettant d’éviter les ruptures de parcours pour la prise en charge de patients relevant de soins palliatifs ;
  • pour aider à la prise en charge au domicile des patients relevant de soins palliatifs, les hôpitaux de jours de soins palliatifs ainsi que l’HAD doivent être développés afin d’assurer l’interface entre le domicile et l’hospitalisation ;
  • l’équipe ressource régionale de soins palliatifs pédiatriques (l’ERRSPP) doit continuer sa mission d’acculturation auprès des professionnels en soins palliatifs adultes.”

Formations