imprimer

Mise à jour : juillet 2019

Le partage et l’échange de données médicales entre professionnels de santé, hospitaliers et libéraux, sont des facteurs importants d’amélioration de la qualité des soins et de la continuité de la prise en charge du patient sur le terrain.

Le dossier communicant de cancérologie doit permettre aux professionnels de santé :

  • d’être un outil de coordination entre l’hôpital et la ville avec pour objectif d’améliorer la qualité de la prise en charge des patients atteints de pathologie cancéreuse. Il permet de partager les documents les plus importants et pertinents à chaque étape du parcours de soins en cancérologie ainsi que les données médicales telles que les Fiches de Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (FRCP), les comptes rendus opératoires, les comptes rendus anatomopathologiques via la télé-imagerie, les téléconférences, visioconférences…
  • de gérer les outils et les services nécessaires à l’activité de cancérologie : annuaires des RCP, gestion informatisée des RCP, élaboration du Programme Personnalisé de Soins (PPS), accès aux recommandations de pratique clinique et aux registres des essais cliniques…

Il est à noter que l’outil DCC doit être utilisable dans chaque région française et que l’organisation de son développement et de son déploiement est laissée à chaque réseau régional de cancérologie dans son secteur géographique.

ONCORIF travaille actuellement à l’élaboration « métier » des fiches RCP et au déploiement du DCC en Île-de-France avec les professionnels d’oncologie. Le réseau s’assure de la collecte des pré-requis organisationnels et techniques auprès des Etablissements de Santé et des 3C. Ce travail se fait en partenariat avec le GCS Sesan.

Pour télécharger la liste des pré-requis :

(pdf – 890 Ko)

imprimer