Thrombose et cancer

septembre 2020

Sommaire

Qu'est-ce que la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) ?

Le patient atteint de cancer présente un risque majoré de développer une maladie thromboembolique veineuse (MTEV)  : thrombose veineuse, embolie pulmonaire, thrombose veineuse sur cathéter. Il s’agit d’un caillot de sang qui peut se former dans toutes les veines de l’organisme (phlébite) et se déplacer jusque dans les poumons (embolie pulmonaire). La phlébite est aussi nommée thrombose veineuse profonde.

L’incidence de la MTEV est de 15 % à 20% chez les patients atteints de cancer et varie en fonction du stade du cancer, du type du cancer et des traitements oncologiques.

La MTEV est un facteur de mauvais pronostic et représente la seconde cause de décès chez les patients atteints de cancer.

La prise en charge de la MTEV chez le patient atteint de cancer est spécifique et repose sur des recommandations scientifiques établies.

Un groupe de travail régional

Face à l’incidence des MTEV chez les patients atteints de cancer et à la demande des acteurs régionaux, ONCORIF a mis en place un groupe de travail régional pluridisciplinaire afin d’améliorer la prise en charge de ces patients. Il se compose notamment de représentants :

  • de l’URPS Pharmaciens ;
  • de l’URPS Infirmiers ;
  • de l’ARMV RP ;
  • de l’Université des patients Sorbonne Université ;
  • d’un CLCC et ESPIC ;
  • d’un réseau de santé territorial.

Il s’agit d’une dynamique qui s’inscrit dans une réflexion globale et nationale recommandée par l’INCa. Pour optimiser le parcours de soins du patient et ainsi sa prise en charge, une meilleure application des recommandations de l’INCa est essentielle. De fait, les missions du groupe de travail francilien sont de :

Mettre en lisibilité les référentiels et recommandations liés à la prise en charge de la MTEV chez les patients atteints de cancer.

Mener une enquête régionale de pratiques professionnelles – à venir - pour établir un premier état des lieux des connaissances des professionnels de santé sur cette prise en charge spécifique.

Développer des outils de communication et d’information à destination des professionnels de santé mais aussi des patients.

Les RCP de recours Thrombose et Cancer

En Île-de-France, des RCP de recours Thrombose et Cancer se déroulent deux lundi par mois à l’AP-HP au sein des hôpitaux de :

 

Gustave Roussy propose également une RCP Thrombose et Cancer.

Application mobile

The International VTE Clinical Guidelines Mobile App

ITAC-CME lance l’application mobile gratuite dont le but est la mise en application des recommandations internationales dans la prise en charge de la Maladie Thrombo-embolique Veineuse et le cancer. 

Formations

La faculté de Médecine Sorbonne Université propose le Diplôme Universitaire “Thrombose et Hémostase en Hématologie”. 

L’objectif principal de ce diplôme est l’amélioration des compétences des professionnels impliqués dans l’offre des soins chez les patients atteints de pathologies hématologiques et des cancers solides.

L’objectif secondaire de ce diplôme est la transmission des connaissances et de l’expérience sur l’organisation de Réunions de Concertation Pluridisciplinaire Cancer – Thrombose et la mise en place des Consultations Spécialisées en Thrombose et Hémostase en Hématologie.

Proposé par l’Hôpital Saint Louis AP-HP

La prise en charge, tant en curatif qu’en préventif, de la MTEV chez les patients atteints de cancer, implique un traitement au long cours. Une bonne observance nécessite une implication du patient lui-même. L’éducation Thérapeutique du Patient (ETP) qui correspond à une approche globale du patient (médical, social, pharmaceutique, psychologique), fait partie intégrante du parcours de soin des patients. La participation à un programme d’ETP permet de développer l’autonomie des patients et de diminuer la survenue d’accidents thromboemboliques et d’hospitalisation