post

Ces recommandations concernent les cancers épithéliaux de l’ovaire de tous types et de tous stades chez des patientes adultes et abordent le diagnostic, les traitements initiaux par chirurgie et chimiothérapie, jusqu’au suivi post-thérapeutique.

Mettant à jour les recommandations émises en 2018, elles introduisent l’utilisation des inhibiteurs de PARP, dans certaines situations, pour les patientes atteintes d’un cancer de stade avancé.

Les utilisateurs attendus de ces recommandations sont les professionnels de santé impliqués dans l’ensemble du parcours de soins de ces patientes : chirurgiens, gynécologues, oncologues médicaux, anatomopathologistes, médecins généralistes, radiologues, etc.

Thésaurus :

(pdf – 4,07Mo)

Synthèse :

(pdf – 1,7 Mo)


Source : INCa

imprimer