GYNADO : présentation de l’Unité de Gynécologie Adolescente et Jeune Adulte de Bicêtre

L’Unité de Gynécologie Adolescente et Jeune Adulte a été créée en juin 2019 à Bicêtre, grâce au programme TRANSITION de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France et avec le soutien de l’APHP. Cette unité est dédiée à la prise en charge de patientes adolescentes atteintes de maladies chroniques ou de maladies rares afin de leur permettre de réussir leur transition vers l’âge adulte en leur offrant une prise en charge gynécologique adaptée.

Elle se compose d’une équipe pluridisciplinaire proposant une offre de soins destinés à accompagner les patientes susceptibles d’être confrontées aux situations connues pour compromettre le développement pubertaire, menacer le bien-être psychologique, poser des problèmes de procréation et nécessitant une approche personnalisée, médicale et psychologique, longtemps à l’avance, du projet de vie.

L’Unité participe à l’activité du Centre de Référence des Maladies Rares du développement génital, coordonnée par le Dr. Claire Bouvattier (Service d’Endocrinologie pédiatrique) et est labellisée Centre de compétence des Pathologies Gynécologiques Rares (PGR).

Les objectifs spécifiques de prise en charge pour assurer un suivi gynécologique adapté sont les suivants :

  • Offrir aux patientes atteintes de maladies chroniques suivies dans les services pédiatriques spécialisés, la possibilité d’une prise en charge gynécologique médicale et chirurgicale, sur le site de Bicêtre, intégrée dans leur parcours de soin, et concertée entre les différents praticiens hospitaliers ;
  • Proposer aux jeunes patientes atteintes de maladies rares, une prise en charge gynécologique dès la puberté, les informer sur leur fertilité, sur les possibilités de contraception et les difficultés potentielles de grossesse liées à la maladie, mais aussi sur les possibilités de recours à l’Assistance médicale à la Procréation (AMP) ;
  • Renseigner sur la possibilité de préservation de fertilité, ses modalités clinico-biologiques lorsque les patientes sont amenées à recevoir des thérapeutiques gonadotoxiques ou pouvant altérer leur fertilité future. L’Unité collabore avec l’ensemble des CECOS d’Ile de France et notamment le service de l’Hôpital Béclère ;
  • Informer sur les possibilités de recours à la procréation médicale assistée les jeunes patientes ayant été traitées pour un cancer dans leur enfance. La procréation naturelle chez ces patientes peut être rendue difficile par les traitements, les complications de la maladie ou le risque d’aggravation de celle-ci ; préparer la maternité. Une fois le développement pubertaire et la contraception réalisés dans les meilleures conditions, les jeunes patientes poseront leurs questions relatives à la maternité. L’objectif de l’équipe est de les amener à préparer leur première grossesse, à en choisir le moment propice en concertation avec les médecins spécialistes et les obstétriciens du GH. Des situations critiques devront être anticipées dès la transition et la vie sexuelle assumée : celle de la survenue de grossesses précoces non désirées, celle de la planification obligatoire d’une grossesse dite « pathologique » ou celle d’une infertilité avec recours à l’AMP.
Le référentiel Préservation de la fertilité enfant et adolescent de l’AP-HP

Cette nouvelle offre de soins au sein d’un espace unique et dédié, contribue naturellement à développer la gynécologie de l’adolescence en l’adossant aux spécialités pédiatriques et gynécologiques déjà existantes au sein du DMU Santé de la femme des Hôpitaux Universitaires Paris Saclay et en l’intégrant à part entière au parcours de soins des jeunes patientes âgées de 12 à 25 ans.

Cette Unité est sous la responsabilité du Dr Lise Duranteau, assistée des Docteures Jennifer Flandrin et Alicia Garnier, de Madame Véronique Botineau, une IDE coordinatrice et d’une équipe pluridisciplinaire.

Contact :