post

La recherche sur le cancer a beaucoup progressé ces dernières années mais ces innovations ont un coût très élevé. 89 nouveaux médicaments touchant des cancers fréquents sont susceptibles d’être mis sur le marché ou d’obtenir une extension d’indication dans les 2 ans à venir. 

 Via la 5e édition de son observatoire, l‘Institut Curie fait le point sur les coûts de ces traitements innovants et met en avant le fossé qu’il existe entre ces coûts et la perception qu’en ont les Français. Cette méconnaissance entraîne un manque de visibilité des citoyens quant aux problématiques financières actuelles de notre système de santé alors qu’ils y sont très attachés. C’est d’autant plus préoccupant que les prix sont en constante progression. L’impact sur le budget de l’Assurance Maladie est tel qu’il pourrait remettre en cause l’égalité d’accès à l’innovation et aux traitements innovants à l’ensemble des Français.

Le rapport identifie aussi clairement les acteurs financiers impliqués dans la recherche et l’innovation :

  • La recherche fondamentale (pour identifier des mécanismes intervenant dans le développement ou le traitement d’un cancer) fait essentiellement appel à des fonds publics et à la générosité du public ;
  • La recherche translationnelle (pour trouver des applications pratiques) est quant à elle financée par des fonds publics et des fonds privés (surtout des startup) ;
  • La recherche clinique (pour confirmer l’efficacité thérapeutique) est essentiellement financée par l’industrie pharmaceutique.

L’observatoire conclut qu’un nouveau modèle doit être trouvé pour pouvoir innover au service de tous les patients. Laboratoires publics, startup, industrie du médicaments doivent y réfléchir à l’échelon national mais surtout au niveau international.


Voici quelques infographies issues de ce rapport :


Pour télécharger le rapport :


(pdf – 1 Mo)

Pour télécharger les infographies :

(pdf – 1,5 Mo)


Sources : Institut Curiefranceinfo:

imprimer