Stratégie de lutte contre les cancers : lancement du 1er comité stratégique de pilotage

Lundi 5 juillet 2021, le Premier ministre Jean Castex et les ministres Frédérique Vidal et Olivier Véran ont marqué de leur présence le lancement du comité de pilotage de la stratégie décennale de lutte contre les cancers 2021-2030, à l’Institut national du cancer.

Dévoilée le 4 février dernier par le président de la République, la stratégie décennale de lutte contre les cancers 2021-2030 affiche des engagements ambitieux pour réduire significativement le poids des cancers dans le quotidien des Français.

4 OBJECTIFS FORTS DE SANTÉ PUBLIQUE ET UN BUDGET EN HAUSSE

Pour cela, le président de la République et le Gouvernement se fixent 4 objectifs forts de santé publique, concrets et chiffrés :

  • réduire de 60 000 cas par an le nombre de cancers évitables, à horizon 2040 (aujourd’hui, 153 000 cancers/an pourraient être évités) ; 
  • réaliser un million de dépistages en plus à horizon 2025, sur le périmètre des dépistages existants (aujourd’hui, environ 9 millions de dépistages sont réalisés chaque année) ; 
  • réduire de 2/3 à 1/3 la part des patients souffrant de séquelles 5 ans après un diagnostic (en 2017, 3,8 millions de personnes vivent en France avec un cancer ou en ont guéri) ;
  • améliorer significativement le taux de survie des cancers de plus mauvais pronostic, à horizon 2030 (en 2016, 7 localisations de cancer présentent un taux de survie à 5 ans inférieur à 33 %).

La stratégie s’articule avec l’ensemble des stratégies, plans nationaux et priorités portés par les ministères afin d’en potentialiser, compléter et décliner les actions.

Pour soutenir cette ambition, un financement de près de 1,74 milliard d’euros pour les 5 prochaines années, dont 634 millions sont dédiés à la recherche, est alloué à la stratégie de lutte contre les cancers. Ce qui représente une hausse de 20 % des financements par rapport au Plan cancer 2014-2019.

78 DES 234 ACTIONS LANCÉES DÈS 2021

Dès cette année, un tiers des 234 mesures que compte la stratégie décennale est initié. Ces actions portent sur l’ensemble des champs de la cancérologie : recherche, prévention, soins, après-cancer…

Trois chantiers phares rythmeront les mois à venir :

  • Lancer l’appel à projet « High Risk-High Gain » pour la recherche contre les cancers de mauvais pronostics et contre les cancers pédiatriques. 
  • Lancer les premières applications de la plateforme de données pour mettre l’intelligence artificielle au service du développement de traitements.
  • Développer l’équipement en IRM corps entier et renforcer l’accès aux dépistages.

COMMENT FONCTIONNE LE COMITÉ STRATÉGIQUE DE PILOTAGE ?

Le comité interministériel de pilotage stratégique est présidé par les directeurs de cabinet du minsitère des Solidarités et de la Santé et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Cette instance est chargée de s’assurer du bon déroulement de la stratégie ; elle prend les mesures nécessaires à la conduite stratégique, par exemple de réorientation des actions, d’ajout ou de suppression de mesures, sur proposition du comité de pilotage opérationnel.

Elle prend également en compte l’avis rendu à mi-parcours par le conseil scientifique de l’Institut national du cancer sur la pertinence de la stratégie.


Source : INCa