25 avril – 3 mai : semaine européenne de la vaccination

semaine europ vaccination
A l’occasion de la semaine européenne de la vaccination, il est important de rappeler le rôle fondamental de la vaccination contre les cancers “HPV”, qui concernent chaque année en France, 6 400 nouveaux cas de cancers et qui touchent les femmes mais également les hommes.

Pourquoi parle-t-on de “cancers HPV” ?

Les papillomavirus humains (HPV) sont responsables de huit localisations de cancers : le col de l’utérus, l’anus, l’oropharynx, la vulve, le vagin, la cavité orale, le larynx et le pénis. 

Dans la majorité des cas, les cancers liés à l’infection par les HPV concernent le col de l’utérus (44 %), de l’anus (24 %) et l’oropharynx (22 %). Si les cancers concernent en majorité les femmes, un quart touche les hommes.

Les cancers du col de l’utérus touchent près 2 900 femmes et causent environ 1 100 décès chaque année en France.  Par ailleurs, les cancers de l’anus liés aux HPV touchent chaque année quelque 1 800 personnes dont environ 1 620 femmes. Ils représentent 90 % des cancers de l’anus.

Environ 80 % des femmes et des hommes seront exposés à ces virus au cours de leur vie.

Une vaccination qui a fait ses preuves

Les vaccins contre les infections à HPV ont été introduits dans de nombreux pays dans le monde depuis les années 2006/2007 (79 pays y ont recours en 2018).

Une étude australienne a montré que le nombre de personnes infectées par les HPV à l’origine de de cancers du col de l’utérus a diminué grâce à la vaccination. Il est passé de 22,7 % en 2005-2007 à 1,5 % en 2015 chez les jeunes femmes de 18-24 ans.

Les vaccins contribuent à réduire le nombre des lésions précancéreuses. On peut donc présager une très bonne protection de ces trois vaccins contre 70 à 90 % des cancers du col de l’utérus.

A ce jour, plus de 100 millions d’enfants et d’adolescents ont été vaccinés dans près de 80 pays. Plus de 20 pays, dont l’Australie, les États-Unis, l’Italie, le Canada, la Norvège et l’Argentine, ont recommandé l’extension de la vaccination aux garçons notamment pour des raisons épidémiologiques et des questions d’équité.

Quand faire vacciner mon enfant ou moi-même ?

La vaccination est recommandée pour les jeunes filles et les jeunes garçons entre 11 ans et 14 ans. Elle peut également être proposée en rattrapage jusqu’à l’âge de 19 ans.

La vaccination reste possible jusqu’à 26 ans pour les hommes qui ont des relations sexuelles avec les hommes.

Combien coûtent les vaccins contre les HPV ?

Le vaccin est remboursé à 65 % par l’Assurance maladie.

Le reste est remboursé, totalement ou en partie, par votre complémentaire de santé (assurance, mutuelle) si vous en avez une.

Si vous êtes bénéficiaire de la complémentaire santé solidaire (ancienne CMU-C) ou de l’aide médicale de l’État (AME), la prise en charge est à 100 % sans avance de frais.


Pour en savoir plus : rendez-vous sur le site de l’INCA