post

Complémentaire à la convention Aeras qui avait instauré un “droit à l’oubli” en 2017 pour les anciens malades de certaines pathologies, la région Île-de-France va aider certains de ses habitants gravement malades ou l’ayant été à emprunter pour acheter un premier bien immobilier. Les premières conventions “Garantie Immobilière Solidaire” entre la région et des réseaux bancaires ont été signés ce jeudi.

Parmi les maladies concernées figurent par exemple les formes graves de cancer du sein et de la prostate ou les leucémies. Ce nouveau dispositif va permettre de prendre en charge la part de surprimes non prise en charge par Aeras grâce à la mise en place d’un fond régional de garantie de 3,7 millions d’euros.


Pour en savoir plus : 20 minutesRégion Île-de-France

imprimer