post

Comme chaque année depuis 2012, l’Observatoire Cancer Institut Curie – Viavoice fait le point sur une problématique liée au cancer et interroge les Français à son sujet. Si l’année dernière l’Observatoire a fait le point sur le coût des médicaments innovants, cette année, il s’est penché sur les cancers héréditaires.

L’existence de ce type de cancers est bien connue des Français puisque 3 sur 4 déclarent en avoir déjà entendu parler. Toutefois, la proportion des cancers héréditaires est largement surévaluée puisqu’elle va de 26% à 50% alors qu’en réalité, ce sont seulement 5% des cancers qui sont en réalité liés à des prédispositions génétiques (soit 20 000 nouveaux cas par an).

A ce jour, 80 gènes de prédisposition génétique ont été identifiés. Ils peuvent être recherchés lors d’une consultation d’oncogénétique qui est possible sur 147 sites en France. Ces tests sont bien perçus par les Français puisque 8 sur 10 les voient comme un véritable progrès permettant d’instaurer un dépistage précoce et d’adapter son mode de vie en fonction des risques évalués. La question de la généralisation de ces tests se pose pour la moitié des personnes interrogées. Toutefois, 54% évoquent la crainte que les données recueillies soient utilisées à d’autres fins (par les compagnies d’assurance, à des fins commerciales…).

Les consultations et les tests oncogénétiques sont en très nette augmentation ces dernières années : le nombre de consultations réalisées est passé de 48 400 en 2013 à 72 000 en 2016. L’enjeu reste de garantir à tous leur accès sur tout le territoire.

Le dossier de presse :

(pdf – 6,43 Mo)

L’infographie de l’étude :

(pdf – 1,71 Mo)


Source : institut Curie

imprimer