post

Le numéro de Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire de Santé publique France daté du 28 avril 2020 a pour thème “Surveillance et déclaration des mésothéliomes en France : bilan”.

Au sommaire de ce numéro : 

  • Programme national de surveillance du mésothéliome pleural (PNSM) : vingt années de surveillance des cas, de leurs expositions et de leur reconnaissance médico-sociale (France, 1998-2017)
  • Bilan de la déclaration obligatoire des mésothéliomes 2012-2018 : une exhaustivité encore à améliorer
  • Étude des expositions non professionnelles à des facteurs de risque de mésothéliome dans l’étude pilote DO-Mésothéliome 2013-2015

En quelques mots, les articles arrivent à la conclusion de la nécessité de “la prévention sur le risque amiante et de l’information sur les possibilités de recours aux dispositifs de reconnaissance médico-sociale existants”. De plus, la déclaration obligatoire des mésothéliomes est “fonctionnelle […] mais encore insuffisamment exhaustive” et Santé publique France rappelle le rôle essentiel des médecins à ce niveau.


Source : Santé publique France

imprimer