Rapport scientifique 2020 – les actions de recherche en cancérologie

L’INCa vient de mettre à disposition son 15e rapport au Conseil scientifique international qui présente les actions menées en 2020 par l’Institut.

Ce 15e rapport au Conseil scientifique de l’Institut national du cancer présente les actions menées en 2020 par l’Institut national du cancer (INCa). Ce rapport constitue le principal outil permettant aux membres du Conseil scientifique international de passer en revue la politique scientifique et médicale de l’INCa et nous guider dans l’élaboration des programmes et des initiatives de l’Institut.

Il se compose de trois parties :

  1. Le Conseil scientifique international de l’Institut,
  2. Les actions de la recherche en cancérologie en 2020,
  3. Les orientations stratégiques de la recherche.

LES ACTIONS DE RECHERCHE EN CANCÉROLOGIE EN 2020

Chaque année, l’Institut propose à la communauté scientifique des appels à projets libres dans quatre domaines principaux : la biologie du cancer, la recherche translationnelle, la recherche clinique et la recherche en sciences humaines et sociales, épidémiologie et santé publique. L’Institut complète son soutien à la recherche en cancérologie grâce à des actions et dotations spécifiques visant à soutenir la structuration de la recherche en cancérologie et les initiatives stratégiques de recherche, telles que favoriser la médecine de précision, pour favoriser l’accès à l’innovation pour tous les patients. Ce soutien est complété par les programmes spécifiques et thématiques de l’ITMO Cancer d’Aviesan.

En 2020, l’engagement financier dédié aux actions de recherche en cancérologie a représenté près de 88 M€. Cette somme provenait de l’Institut national du cancer (à hauteur de 39,20 M€), de la Direction générale de l’offre de soins (à hauteur de 25,45 M€) et de l’ITMO Cancer d’Aviesan (à hauteur de 23,33 M€). Elle se répartit comme suit :

  • 44,51 M€ pour le soutien à la biologie et sciences du cancer (50,58 %) dont 5,02 M€ dédiés au soutien de la recherche en cancérologie pédiatrique. Avec 35 projets retenus parmi les 279 soumis, le programme libre de biologie et sciences du cancer (PLBIO) représente le plus important appel à projets programmé et financé par l’Institut. Son succès reflète aussi l’importance du soutien à la recherche fondamentale dédiée au cancer afin de promouvoir et de soutenir des progrès à long terme ;
  • 23,57 M€ pour le soutien à la recherche clinique et à l’accès à l’innovation (26,76 %). Par exemple, l’Institut favorise l’accès précoce aux médicaments innovants dans le cadre de coopérations avec les laboratoires pharmaceutiques ;
  • 11,75 M€ en soutien à la recherche translationnelle et à la recherche intégrée (13,35 %), comme le programme national de recherche translationnelle (PRT-K) en partenariat avec la DGOS, ou encore le programme européen de recherche translationnelle (TRANSCAN) ;
  • 8,17 M€ pour la recherche en sciences humaines et sociales, épidémiologie et santé publique (9,28 %) au travers du programme libre PLSHSESP (17 projets financés), le programme de recherche interventionnelle en santé des populations, les initiatives portant sur les facteurs de risques environnementaux ainsi que le soutien à la formation et aux carrières professionnelles.

LES ORIENTATIONS STRATÉGIQUES DE LA RECHERCHE

Cette partie du rapport présente les axes scientifiques proposés par l’Institut national du cancer pour les prochaines années, en accord avec les recommandations émises par le Conseil scientifique international de l’INCa.

Ces actions seront menées en suivant deux objectifs principaux :

  • concevoir de nouveaux types d’actions et de programmes afin de compléter les actions socles autour des différents axes de la Stratégie décennale ;
  • veiller à la bonne coordination des nombreuses actions proposées dans la Stratégie.


source : INCa