Le cannabis médical en phase de test

Le 26 mars 2021, le ministre en charge de la Santé Olivier Véran a donné le coup d’envoi à l’expérimentation du cannabis médical (aussi dit cannabis thérapeutique) pour soulager les douleurs des patients souffrant de certaines pathologies lourdes ou dans certains cas de cancers.

Ce cannabis médical ne pourra être prescrit que dans cinq indications thérapeutiques :

  • les douleurs neuropathiques réfractaires aux traitements accessibles,
  • certaines formes d’épilepsie sévères et résistantes aux médicaments,
  • certains symptômes rebelles en oncologie liés au cancer ou aux traitements,
  • certaines situations palliatives,
  • la spasticité douloureuse accompagnant certaines maladies du système nerveux central.

215 structures de référence volontaires et sélectionnées

Dans le cadre de cette expérimentation, la prescription du cannabis n’est permise qu’aux professionnels de santé volontaires dépendants des 215 structures sélectionnées par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Tous ont été formés au préalable.

Quelque 3000 patients suivis dans ces structures sont concernés par cette expérimentation. Ils pourront recevoir leur traitement sous forme d’huile pour la voie orale et de fleurs séchées pour l’inhalation après vaporisation.

Cette expérimentation fera l’objet d’une évaluation dont les résultats sont attendus pour septembre 2023.

Pour en savoir plus sur le cadre de cette expérimentation :


Source : INCa