COVID-19 et cancer : Vaccination complète recommandée pour les patients atteints de cancer

Selon une étude publiée par le Centre Léon Bérard début août 2021, les patients en cours de traitements contre le cancer voient leur risque d’être touchés par la COVID-19 ou d’en décéder réduit après deux doses de vaccins.

Dans une précédente étude (ONCOVID-19) publiée en juin dernier par le Centre Léon Bérard, il a été démontré que les patients en cours de traitements contre le cancer étaient plus fragiles et avaient un risque de décès plus élevés face au virus de la COVID-19. C’est dans ce contexte que les professionnels du Centre ont voulu analyser les effets de la vaccination sur ses patients

1 503 patients du Centre Léon Bérard inclus dans cette étude

Du 4 janvier au 6 avril 2021, 1503 patients atteints de cancer sans antécédent d’infection à la COVID-19 en cours de traitements contre le cancer ont reçu au moins une dose de vaccin SARS-COV-2. 80 % des patients avaient une tumeur solide, 20 % une hémopathie maligne et 71,9% ont un cancer au stade métastatique.

Près de 73 % des patients ont reçu deux injections de vaccin à un intervalle médian de 26 jours et plus de 27 % n’ont reçu qu’une seule injection. Sur les 1503 patients, 24 (1,5 %) patients ont développé des symptômes COVID-19 (confirmé par une RT-PCR positive). Parmi les 24 patients, 4 (0,91 %) avaient reçu les deux doses de vaccin et 20 (5 %) une dose unique. Trois des 24 (12,5 %) patients RT-PCR+ sont décédés du COVID-19.

Quel bilan ?

Dans cette étude, la vaccination s’est avérée efficace chez les patients atteints de cancer. Le taux d’infection à la COVID-19 était cependant plus fréquente chez les patients qui n’avaient reçu qu’une seule dose de vaccin. Le taux de mortalité globale dans les deux mois suivant la première vaccination était significativement plus élevé chez les patients recevant une seule dose et chez les patients atteints de cancers hématologiques. Ainsi, deux doses de vaccins COVID-19 à intervalles de 21 à 28 jours selon les méthodes des essais cliniques randomisés publiés doivent être recommandées chez les patients en cours de traitements contre le cancer.


Source : CLCC Léon Bérard