L’INCa labellise les 16 dispositifs spécifiques régionaux du cancer, dont ONCORIF

Les dispositifs spécifiques régionaux du cancer (ex-réseaux régionaux de cancérologie) occupent un rôle pivot dans le champ sanitaire en coordonnant les différents acteurs en charge du traitement des patients atteints de cancer. Début 2022, les 16 dispositifs spécifiques régionaux ont obtenu une nouvelle labellisation de l’Institut national du cancer, répondant à l’évolution de leurs missions.

Les dispositifs spécifiques régionaux du cancer (DSRC) jouent un rôle de coordinateur et d’expert des soins en cancérologie auprès des acteurs de la santé à l’échelle régionale. En accompagnant les professionnels de santé, les établissements autorisés à traiter les cancers et les agences régionales de santé, ils contribuent à l’amélioration de la qualité des pratiques et des organisations en cancérologie.

UNE ÉVOLUTION DES MISSIONS POUR MIEUX RÉPONDRE AUX ÉVOLUTIONS DU SYSTÈME DE SANTÉ

Pour répondre et accompagner les transformations du système de santé, les missions des dispositifs spécifiques régionaux du cancer ont connu une évolution récente.

Listées dans le référentiel organisationnel des missions, publié en 2019, ces missions s’articulent autour de 4 axes majeurs :

  • Contribuer à la coordination de l’organisation régionale de l’offre de soins en cancérologie et à sa lisibilité
  • Promouvoir la qualité et la sécurité des traitements des patients atteints de cancer
  • Développer l’expertise et l’expérimentation de projets communs innovants et accompagner les évolutions de l’offre de soins
  • Contribuer à l’information et à la formation des acteurs, des patients et de leurs proches sur le parcours de santé en cancérologie.

Adoptant une approche globale des parcours de santé du patient, les actions des DSRC viennent en appui des structures et politiques de prévention et de dépistage. Ils jouent un rôle de coordination des soins, du traitement jusqu’à l’après cancer.
Ces structures doivent aujourd’hui intégrer les besoins évolutifs et diversifiés des acteurs intervenant dans le parcours de soins des patients, assurer la lisibilité, et contribuer à l’efficience et la pertinence des prises en charge. Le nouveau positionnement offert aux DSRC vise aussi à en faire des appuis renforcés dans le champ de la cancérologie pédiatrique, des adolescents-jeunes adultes (AJA) atteints de cancer ainsi que de l’oncogériatrie.

UNE NOUVELLE PROCÉDURE DE LABELLISATION ET UN SUIVI ANNUEL DES ACTIONS

En s’appuyant sur le référentiel des missions, l’Institut a procédé à une nouvelle campagne de labellisation fin 2021. Celle-ci est dorénavant effective jusqu’au 31 décembre 2026.

Le suivi de la mise en œuvre des missions sera évalué annuellement par l’Institut. Il s’appuiera pour cela sur la remontée d’indicateurs d’évaluation co-construits avec les DSRC.

L’INCa vient d’annoncer avoir labellisé 16 dispositifs spécifiques régionaux du cancer. C’est le nouveau nom des réseaux régionaux de cancérologie

Source : INCa